- Utilisation scientifique : 1752-1918
- Premières photographies : 1888
- Apogée et déclin : 1895 - 1918
- Renouveau : à partir des années 1970

L'utilisation scientifique
L'utilisation scientifique du cerf-volant débute vers la fin du XVIIIe siècle avec l'étude de la foudre (B. Franklin en 1752), mais il faut attendre la fin du XIXe siècle pour voir ces applications se multiplier. L'observation météorologique y tient une large place (en 1899 la plus haute atteint 3811 mètres d'altitude) ; il est également  utilisé pour la radiotransmission transatlantique (Marconi en 1901) et les ascensions humaines dès 1890 (photo en haut à droite). C'est l'armée qui, très intéressée, fait vite progresser les techniques aussi bien aux Etats-Unis, en Russie, en Angleterre qu'en France.
Premières photographies
La photographie aérienne sous cerf-volant débute en 1888 avec Arthur Batut. L'appareil photographique, initialement accroché au cerf-volant, est trop tributaire des mouvements de ce dernier. Emile Wenz perfectionne le système et propose d'accrocher l'appareil photo sur la corde de retenue. De nombreux systèmes apparaissent : déclenchement par fil, trolley pour monter la nacelle photo, appareils grand-angle …
Des archéologues utilisent très rapidement cette méthode. Ainsi au Soudan en
1911 une équipe réalise de nombreux clichés stéréoscopiques sur le site du Jebel Moya à l'aide d'un matériel très sophistiqué pour l'époque

Compagnie de cerfs-volistes durant la guerre de 14-18

Apogée et déclin
Ce sont les militaires qui, font rapidement évoluer le matériel. Ainsi, aux Etats-Unis en 1895, William Eddy réalise-t-il, à 300 mètres d'altitude, des clichés de navires situés à 80 km, bien au-delà de l'horizon visible depuis la terre. La fin de la guerre de 1914-1918 porte une atteinte fatale aux applications scientifiques et militaires du cerf-volant, les "aéroplanes" remplacent désormais les compagnies de cerfs-volistes et d'aérostiers et les cerfs-volants se retrouvent à nouveau au rang d'objets ludiques.

Renouveau
Depuis près d'une quarantaine d'année (1970), le cerf-volant est redevenu une alternative intéressante aux autres vecteurs tant par la simplicité de sa mise en oeuvre que par la modicité de son coût. On la retrouve, en effet utilisée par des archéologues travaillant en situation désertique (Egypte, Iran, Soudan, Syrie) (Anderson, 1979 ; Boucharlat, 2001 ; Geus, 1994-1999-2001 & 2003 ; Guichard ; Horton, 1994 ; Wuttmann, 1995 ; Zurawsky, 1993) ou ailleurs et des associations d'aérophotographes sous cerf-volant, en particulier au Japon, aux Etats-Unis, en Allemagne et en Angleterre, coopèrent activement à la recherche archéologique.

Système photographique à messager utilisé au Jebel Moya en 1911

A gauche  : nacelle avec appareil photo stéréo à plaque
                   petit format
A droite  : le système en cours de montée avec une
                 chambre stéréo de grand format

Accueil   Généralités    Historique    Technique cerf-volant   Technique ballon captif   Technique multirotors   Manip en cerf-volant
Manip en ballon captif    Multirotors, ballon ou cerf-volant ?    Matériel utilisé    Sécurité    S.I.G. 
Biblio/films & Index    Publications des photos    Liens    News       Réalisations