Pourquoi un carnet de bord ?

Exemple et modèle en bas de page

- Pour mémoriser la stratégie et le déroulement des prises de vues (croquis éventuel)
- Donner aux archéologues des éléments informatifs sur chaque prise de vue (altitude, orientation par rapport au Nord, topographie etc.) en fonction de l'objectif de travail à atteindre.
- Comprendre, a posteriori, les raisons d'un mauvais résultat (matériel inadapté, mauvais réglages etc.)
- Apporter les éléments à la rédaction d'un rapport d'activité en fin de mission.

… en  définitive  améliorer  la  technique  et  l'outil  de  travail 

PARAMÈTRES INTÉRESSANTS A CONSIGNER

Cerf-volant type, surface, nombre, type et nombre de queues stabilisatrices,  force de traction
Ballon bridage, stabilisation etc.
Nacelle : type (avec ou sans vidéo etc.),  numéro de l'accu de réception, numéro de l'accu vidéo, utilisation d'un convertisseur 5-12 v
Appareil photo : certains déboires trouvent leur origine dans des problèmes de réglage ou d'utilisation. Mémoriser les différents paramètres est donc un élément capital au contrôle à postériori.
-
modèle (reflex, compact)
-
objectif (24, 35, 38, 50 mm ou zoom). L'utilisation d'un zoom motorisé oblige à une notation des focales utilisées pour les différentes photos mais en prise de vue numérique les "métadonnées" des fichiers permettent de connaître la focale utilisée.
-
vitesse et diaphragme (programme utilisé)
-
type de fichier (Jpeg, RAW) et taux de compression
-
balance des blancs
-
mise au point automatique ou manuelle
- sensibilité
-
type-numéro de la carte mémoire ou numéro de la sauvegarde sur disque portable.
Météo : caractéristiques du ciel, vitesse et orientation du vent
Autre paramètres : date et heure de la prise de vue, numéro du vol, durée du contrôle vidéo, durée totale du vol. (l'altitude, et les données du compas magnétique sont données sur un listing à part)
Site photographié : lieu, pays etc.
L'utilisation d'un compteur de vue sur la radiocommande permet de noter à quoi correspond chaque photo ou groupe de photos. Ce descriptif a une importance capitale lorsque l'on est amené à se déplacer en cours de prise de vue (relevé topographique, tombes, maisons ...).

COMMENTAIRES
La page droite du carnet est utilisée, d'une part pour réaliser des petits croquis intéressants pour se remémorer les sens de déplacement sur un site, l'orientation du soleil, du vent, l'emplacement d'obstacles ; mais aussi pour noter tous les problèmes rencontrés sur le terrain, liés à la topographie du lieu (dessins), au vent, au cerf-volant, à la nacelle, les erreurs, les bêtises ou les oublis. Ainsi, au Soudan en janvier 1999, si les photos du vol 105 manquent de piqué c'est vraisemblablement à cause de l'oubli à la maison de fouilles de la voile stabilisatrice. Le vol 106 réalisé dans la foulée sur le même site, quelques minutes plus tard, mais avec la girouette cette fois, était, lui, parfait. Revenu en France, sans ces notes, je n'aurais pu tirer la leçon d'évènements déjà anciens. 

Plus le nombre de vols et donc de photographies réalisées est important plus la nécessité d'un tel outil s'impose. La mémoire ayant ses  limites il est impératif de remplir le carnet de bord à la fin de chaque séance de travail.

Extrait du carnet de bord numéro 4 (travail à Xanthos en Turquie en 2005)

Modèle utilisé pour la réalisation de mes carnets de bord

Page de gauche (N° impairs)

Page de droite (N° pairs)

Accueil   Généralités    Historique    Technique cerf-volant   Technique ballon captif   Technique multirotors   Manip en cerf-volant
Manip en ballon captif    Multirotors, ballon ou cerf-volant ?    Matériel utilisé    Sécurité    S.I.G. 
Biblio/films & Index    Publications des photos    Liens    News       Réalisations