Villiers Roseux (2 ha) est situé à proximité de Villiers-sur-Seine (77). Il s'agit d'un habitat du début de l'âge de fer (vers 800 av. J.C.), groupé et fortifié par 4 grands fossés concentriques. L'habitat comprend 450 à 500 fosses. Certaines comportent des plaquages de torchis au niveau de l'ouverture, ou des sols d'argile. Plusieurs fours domestiques ont été mis en évidence. Il semble qu'un grand nombre de ces fosses a été utilisé pour la conservation de denrées alimentaires. Les bâtiments (secteur nord) sont relativement peu nombreux et deux grands bâtiments rectangulaires de 150 et 200 mètres carrés se dégagent d'une zone de forte densité de trous de poteau entre le premier fossé interne et le paléo-chenal.   (d'après Rebecca Peake, INRAP)

Vue du site prise par avion.
Les 4 grands fossés concentriques sont bien visibles sur  cette photo

Vue rapprochée et oblique du site avec les 4 fossés

Les fossés (2) font entre 6 et 10 m de large. La porte principale, bien marquée par les deux séries de trous de poteaux, est indiquée par la flèche bleue et la palissade identifiable en "1"

Vue verticale centrée sur la porte.

Ce cliché est pris à 33 mètres d'altitude avec le zoom au 27 mm (43 mm en équivalent argentique). Il permet de bien visualiser l'insertion de la porte (3) sur la zone de la palissade (1). Les fosses situées dans le quart inférieur droit de la photo (4) sont fouillées sur moitié.

Insertion sous le logiciel "ArcView" d'un des clichés dans le plan de masse du site
(réalisation Ph. Hannois)

La porte est en "3"
Les  deux clichés verticaux ont été réalisés à la même altitude.

Pour plus de détails concernant ce type de travail et de logiciel se référer aux pages "SIG"

Réalisation : De bonnes conditions aérologiques et topographiques ont permis de réaliser les clichés verticaux à moyenne et basse altitude souhaités par Rebecca Peake. La présence de la Seine n'a pas autorisé la couverture verticale de la partie jouxtant le cours d'eau. Une couverture nuageuse importante puis la pluie vont perturber la fin de la séance de travail. 

Réalisation sous cerf-volant en juillet 2005 (B.N. Chagny, L. de Cargouet et F. Boisseau)
Cerf-volant : Rokkaku de 5 m² ; app. photo : EOS 350D  utilisé en priorité vitesse (1/650 ème) à 800 Iso
fichiers Jpeg (3456x2304 pixels) ; altitudes de prises de vues : entre 19 et 80 m

Accueil   Généralités    Historique    Technique cerf-volant   Technique ballon captif   Technique multirotors   Manip en cerf-volant
Manip en ballon captif    Multirotors, ballon ou cerf-volant ?    Matériel utilisé    Sécurité    S.I.G. 
Biblio/films & Index    Publications des photos    Liens    News       Réalisations